L'Arbre de vie de haut en bas et inversement

Revenons à la 1ère dualité (l’Esprit et le Corps), parcourons-la de haut en bas et de bas en haut, et voyons comment elle nous éclaire sur notre responsabilité individuelle et collective en tant qu’espèce.

De haut en bas, la descente de Kether à Malkhout est nommée la voie du Bereshit, alors que la remontée de la matière en son royaume Malkhout à la Lumière qui couronne en Kether est connue sous le nom de voie de la Merkaba. Pourquoi Bereshit, pourquoi Merkaba et quel lien avec nous, Franc-Maçon, dans notre quête initiatique ?

Bereshit est tout simplement le premier mot de la Torah. Il commence par un beth, la deuxième lettre de l’alphabet hébreu, c’est donc une référence au multiple. On peut ainsi dire que c’est par la multiplicité que débute la Bible. Et cette multiplicité du commencement est bien un pluriel, renforcé par les Elohims, ce qui nous donne “Bereshit bar Elohim”. Nous vous renvoyons pour plus d’étude biblique au livre ELOHIM de Roger Vigneron (accessible gratuitement par le lien : http://enovavida.eklablog.com/elohim-a57886621)

Le Bereshit, c’est donc la voie de Neo ou du Franc-Maçon qui refuse de rester dans les béatitudes extatiques de la Lumière de l’Esprit pour faire vivre cette Lumière dans la matière, au cœur des relations humaines par un moi (Tiphéreth) resplendissant de Lumière.

Quant à la voie de la Merkaba ou “char de Lumière”, on en trouve une évocation dans le livre d’Ezekiel, c’est le véhicule ascensionnel par excellence, celui qui vous extirpe des lourdeurs de la matière et des dimensions basses et lourdes de l’être pour vous faire visiter les dimensions plus subtiles. C’est la voie de l’extraction du monde des sensations, puis des émotions, puis du mental pour s’établir dans les archétypes et au-delà. Ou pour employer un vocabulaire kabbalistique, passer d’Assiah en Yetzirah puis à Briah et s’établir en Atzilut.

Lorsque Morpheus extirpe Neo de la Matrice après la scène de la pilule, on a bien un exemple de Merkaba, de véhicule qui le débranche au monde des sensations pour le faire renaître au monde des archétypes, ou au monde de l’esprit. A l’inverse, lorsque Neo se rebranche dans la Matrice pour affronter l’agent Smith dans la scène finale du 1er épisode, il est bien au cœur de Malkhout, dans le corps physique où il est arrivé par l’esprit (le Nebuchadnezzar).

La Merkaba est la voie monastique, celle où l’on se retire du monde des sens : de la sexualité surtout, mais aussi de l’Amour d’une femme, ou de l’éducation des enfants. Pourquoi se retirer du monde des sens ? Pour la même raison que certains se retirent de la Matrice ou du Samsara bouddhiste, après une réalisation intense de la soumission à des sensations aussi impermanentes, car les émotions, les sensations vont et repartent. Et parce que ces sensations créent des mémoires physiques appelées Sankara qui recréent un acte physique pour retrouver cette sensation. La boucle sensation, mémoire qui recrée une sensation qui recrée une mémoire, etc. revient à vivre une vie de pompier pyromane, une vie sans aucun sens.