Episode 3 : Matrix Revolution - Le retour du héros

Le 3ème épisode représente le chemin le plus difficile, qui va de la promotion au grade de Compagnon à la Maîtrise. Dans le contexte mythologique, il s’agit du retour du héros après son aventure. Il doit maintenant utiliser ce qu’il a appris dans la société, étape indispensable à la circulation continue de l’énergie spirituelle dans le monde et qui, du point de vue de la communauté, est la justification du long exil, mais qui peut apparaître au héros comme l’exigence la plus dure.

 

Nous laissons ici chacun faire ses propres parallèles avec son expérience, en nous demandant tous si, et quand, nous avons réellement atteint le grade de Maître.

Voici les 6 étapes qui permettent de boucler la boucle :

  1. Le Refus du retour Après son exploit contre les sentinelles, Neo est coincé entre les deux mondes, entre la Source et la Matrice, espace symbolisé par la gare de l’Homme du Train, passeur infernal. Pendant ce temps, Morpheus et Trinity tentent de sauver Neo, et l’Oracle leur vient en aide. Ils devront aller au fond des Enfers (le Hell’s Club) chez le Mérovingien pour sauver Neo. Coincé dans la gare de l’Homme du Train, Neo rencontre Sati, une petite fille indienne et ses parents (Rama Kandra et son épouse). Neo apprend que “tous les programmes qui ont été créés doivent avoir un but. S’ils n’en ont aucun, ils doivent être désinstallés”. C’est le rôle de l’Homme du Train. En discutant avec Rama Kandra, celui-ci parle d’amour, alors que c’est un programme. Cela pose la question de la capacité des machines à éprouver des sentiments.

2. La Fuite Magique C’est Trinity qui pousse le Mérovingien à laisser sortir Neo, en le menaçant de mort, quitte à devoir elle-même se sacrifier. Elle peut alors aller chercher Neo dans la gare de l’Homme du Train. Mais Neo doit retourner voir l’Oracle, chez qui il retrouve la petite Sati, la fille de Rama Kandra. Neo cherche la bénédiction de la Déesse et veut comprendre pourquoi l’Oracle ne lui avait pas dit toute la vérité. “Parce que tu n’étais pas prêt à savoir.” (ou, dirions-nous, parce que ce n’était pas de ton âge). Il cherche à savoir d’où lui viennent ses pouvoirs et pourquoi il peut dépasser les limites physiques aussi en dehors de la Matrice. “Les pouvoirs de l’Elu transcendent les frontières de ce monde, il peut même remonter au point d’où il est né.” Si l’Architecte cherche à équilibrer la grande équation, l’Oracle souhaite la déséquilibrer. C’est la force de la création, de la miséricorde, face à celle de la rationalité et de la discipline, comme nous le verrons dans notre analyse de l’Arbre de Vie de la Kabbale. Mais selon l’Oracle, Neo doit trouver la Source et arrêter Smith qui représente la Mort, la Fin du cycle. Smith, qui se répand comme un virus, aura bientôt acquis le pouvoir de détruire ce monde, mais il n’en restera pas là. A la question “Qu’est-ce qu’il est ?”, l’Oracle lui répond “Il est toi. C’est ton opposé, ton négatif, la résultante d’une équation qui veut reprendre son équilibre.” Après cet épisode, Smith s’emparera de l’Oracle (qu’il appelle “Maman”) par contamination virale.

3. La Délivrance venue de l’Extérieur Cela nous amène au point crucial de l’aventure, dont tout le voyage miraculeux n’a été qu’un prélude. Etape particulièrement difficile, paradoxale, qui se situe au moment où le héros franchit le seuil du retour et passe du royaume mystique à l’univers de la vie quotidienne. Dans la guerre entre les machines et les hommes, les premières sont sur le point d’envahir Zion et ont détruit la plupart de la flotte rebelle. C’est le vaisseau extérieur qui accompagnait Neo dans sa quête (le Hammer) qui pourra tenter de sauver Zion de l’attaque des machines, car les équipes de l’intérieur sont dépassées. Elles permettront à la population de Zion de se réfugier derrière les murs de la ville. Mais malgré tout, les machines se réparent et face à cela, même le commandant Lock admet que seul un miracle sauvera Zion. Ce miracle aura lieu si Neo atteint la Source.

4. Le Passage du Seuil au Retour Neo doit partir vers la Source, le centre vital du monde des machines, même s’il sait qu’il ne va pas en revenir et Trinity va le suivre, par Amour. “Je sais que mon devoir est d’y aller, mais au-delà de cela, je ne sais pas. – Moi je sais, tu crois que tu ne reviendras pas. […] J’ai peur Trinity.” Smith a lui aussi réussi à passer la frontière entre la Matrice et le monde de Zion et il a pris possession du corps d’un homme nommé Bane. Il vient alors combattre Neo pour l’empêcher de continuer son chemin. La frontière entre le réel et la réalité (l’est-elle réellement) devient de plus en plus poreuse. Encore une fois Trinity aide Neo, mais durant le combat, il perd la vue. Le héros quitte les régions familières et pénètre dans l’obscurité. “Le Messie aveugle.” Mais cette cécité lui ouvre les yeux intérieurs – la clairvoyance – sur la réalité de ce monde et lui permet de tuer Bane. Avec Trinity, ils vont remonter à la surface, découvrir le monde des machines et dépasser les nuages pour découvrir le vrai soleil. Si Trinity l’amène jusqu’à la Source, elle doit mourir sur le seuil du Saint des Saints pour lui permettre de terminer le voyage tout seul.

5. Maître des Deux Mondes L’art du Maître est la faculté qu’il a de franchir librement la ligne de partage des mondes, de passer de la perspective des manifestations temporelles à celle des profondeurs causales et inversement, sans confondre les principes de l’un avec ceux de l’autre, tout en permettant cependant à l’esprit de connaître l’un au moyen de l’autre. Neo réussit à convaincre le “dieu” des machines (le Deus ex Machina) de faire alliance pour vaincre Smith et se sacrifie pour détruire Smith dans la Matrice et pour sauver Zion. C’est le rééquilibrage de l’équation. Les machines quittent Zion, Neo a réussi, il a sauvé l’Humanité, il a mis fin à la guerre. Morpheus n’en croit pas ses yeux “Dire que j’ai rêvé ce moment depuis si longtemps. Est-ce réel ?”

6. Libre devant la vie, nature et fonction du don suprême Le programme est réinitialisé. Les machines relancent la Matrice et permettent à l’Oracle de retrouver l’Architecte au matin du temps nouveau. L’Architecte reproche à l’Oracle d’avoir joué un jeu très dangereux et lui demande combien de temps elle pense que la paix va durer, cette fois. Elle lui demande en retour s’il va libérer les humains qui le souhaiteront, ce qu’il accepte. Lorsqu’elle lui demande “J’ai ta parole ?”, il lui répond “Pour qui tu me prends, un humain ?”. A la fin, Sati et Séraphin rejoignent l’Oracle pour découvrir l’Aurore. Séraphin demande à l’Oracle si elle avait toujours su. “Oh non, je ne savais pas, mais j’avais la foi.” Derrière les choix que l’on ne peut pas voir, il reste la foi.