Esotérismes dans Matrix

Origine du sujet

En 2013, nous avons eu envie de travailler à deux sur un sujet de planche original, afin de sortir des sentiers battus et explorer de nouveaux chemins. La première grande question qui s’est posée à nous était : “Star Wars” ou “Matrix” ? Christophe est passionné de Star Wars, Pierre-Antoine de Matrix. Les deux à la fois ? Peut-être un peu trop ! Alors pourquoi pas Matrix, qui n’est pas aussi entaché de tout un merchandising et surtout qui correspond à une trilogie culte de notre génération et non celle de nos pairs.

En regardant à nouveau Matrix avec un œil aiguisé, cherchant les liens, les symboles, les idées, nous sommes finalement tombés sur “Les Cités d’Or”, tellement la matière foisonnait !!! C’est peut-être ce qui vous étonnera dans notre planche concernant Matrix, à savoir le nombre d’interprétations que nous allons vous présenter et qui ne représentent que certains points de vue sur cette trilogie. Alors que nous avions prévu de prendre une année pour analyser et digérer cette trilogie, une succession d’événements nous a amené à rédiger la planche en un mois, dans une période critique pour l’un d’entre nous. Cela nous a certainement évité l’indigestion (et par ricochet, à vous aussi).

Les réalisateurs du film, les frères Wachowski, déclaraient : “Toutes les interprétations que vous ferez, et même celles que vous ne ferez pas, sont intentionnelles”. Le film a été conçu de sorte qu’il donne lieu à une multiplicité d’interprétations. Si Matrix est une œuvre qui donne à penser, c’est parce qu’elle fait résonner (ou “raisonner”) chaque problème avec tous les autres et crée une profondeur semblable à celle de deux miroirs placés l’un en face de l’autre.

Quelle vision avez-vous de Matrix ?

Vous avez peut-être vu l’un ou l’autre des trois épisodes de Matrix, ou les trois, ou aucun et nous en avons bien conscience. Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir aimé le film pour l’utiliser comme outil de réflexion, même s’il est préférable pour votre attention de ne pas l’avoir tout à fait détesté.

Pour ceux qui ne l’ont jamais vu (ou qui l’ont vu il y a longtemps), nous commencerons, dans la version écrite de cette planche par une présentation de l’ensemble de la trilogie au moyen d’une grille de lecture mythologique, ce qui nous permettra de présenter la structure et la logique du scénario tout en soulignant l’aspect initiatique sous-jacent à l’ensemble de l’œuvre.

Quelle vision avons-nous de Matrix ?

L’enjeu sous-jacent, la trame de ce travail, est de parler du chemin initiatique, celui du profane qui devient initié, le vôtre, le nôtre. Si cette planche ne reste qu’à un niveau intellectuel ou émotionnel, alors nous aurons manqué notre cible.

Pour nous, le chemin est bien réel, bien physique et, après avoir franchi un certain nombre d’étapes, nous nous sommes retournés et avons vu que certaines de ces étapes, dont parlent tous les mythes comme l’Iliade et l’Odyssée, l’épopée de Gilgamesh, ou encore la Baghavad Gitta, nous renvoient à nous-même et à notre chemin de vie.

Ce travail a un objectif sous-jacent : montrer qu’il existe un chemin, que ce chemin est balisé depuis des millénaires et qu’en Franc-Maçonnerie, bien que certains l’aient totalement manqué, ce chemin est en filigrane aussi du chemin initiatique.

A travers cette planche, vous aurez trois occasions successives de vous replacer dans la perspective du héros sur son chemin de libération. Le premier prisme est celui du Mythe, le deuxième sera le chemin du Tarot et le dernier celui de la Kabbale.

Voici les questions que nous nous posons : “Où en suis-je sur le chemin ?”; “A quelle étape suis-je resté bloqué ?”,  “Depuis combien de temps?”. “Comment les héros mythologiques sont-ils sortis de cette épreuve ?”

Cette planche a aussi été un prétexte du destin pour nous permettre d’avancer sur notre chemin. Christophe l’a rédigé dans la douleur d’un « breaking point » qui a vu sa vie se transformer durablement. Non seulement sur le plan profane, mais aussi sur le plan initiatique, car il est réellement passé de l’autre côté du miroir.

Matrix est un prétexte, un symbole, mais un formidable outil pour travailler à deux.

Pourquoi une lecture à trois niveaux ?

Dès les premières discussions, nous avons abordé la manière de présenter une matière aussi importante, tant sur les aspects philosophiques, symboliques, technologiques, spirituels ou cinématographiques. Nous avons eu l’intuition qu’une trilogie appelait une trilogie et qu’une lecture à 3 niveaux serait une manière pour nous d’incarner le sujet. Restait à s’assurer que la matière nous permettait de présenter 3 niveaux de discussion, ce qui ne fut pas très difficile après avoir réalisé les premières “planchettes” sur les différents sujets identifiés.

Outre l’analyse philosophique sur les notions de libre arbitre et de responsabilité individuelle, nous aborderons une analyse mythologique du film en Loge d’Apprenti. Nous poursuivrons l’analyse symbolique au 2ème degré en utilisant le Tarot pour découvrir les relations entre les principaux personnages et les deux voies de l’initiation (le côté lumineux et le côté obscur des Fils de la Lumière et des Fils des Ténèbres). Nous poursuivrons au 2ème degré sur l’Arbre de Vie de la Kabbale pour synthétiser les piliers Rigueur et Miséricorde qui mènent le combat durant la trilogie. Nous terminerons par des réflexions ésotériques réservées aux Maîtres, entre Hermétisme, voie du guerrier et responsabilité individuelle, suivi des questions avant de fermer la Tenue en redescendant.

L’Homme (le créateur) s’est retrouvé dépassé par l’Intelligence Artificielle (sa créature). A vouloir détruire sa création, il s’est détruit lui même. Depuis lors, l’Homme est « cultivé » à la chaîne – comme nous construisons nous même des machines en séries. Il est utilisé, exploité, puis recyclé, comme nous agissons avec nos ordinateurs.

D’autres romans/films en référence : Frankenstein, La Planète des singes, Prométhéus

Pour commencer, voici le contexte dans lequel se situe l’histoire. Les hommes ont donné naissance à l’Intelligence Artificielle qui a permis la multiplication des robots au service de l’Homme. Mais l’Homme a toujours considéré les machines comme des objets et lorsqu’elles ont demandé à être respectées dans leur intégrité physique, elles se sont vu répondre par de véritables pogroms qui ont amené les machines à créer leur propre Etat. Malheureusement pour l’Homme, nous étions plus dépendants des Machines qu’elles de nous et leur hégémonie technologique et économique ont poussé les Hommes à leur déclarer la guerre, allant jusqu’à l’utilisation de l’arme nucléaire pour obscurcir le soleil, seule source d’énergie des machines. Mais les machines ont utilisé la dernière énergie encore disponible, l’énergie biologique des êtres humains, qu’elles ont alors réduit en esclavage dans des champs cultivant les Humains en batterie. Mais pour maintenir un taux d’énergie satisfaisant, il fallait que les Humains puissent s’épanouir, c’est pourquoi les machines ont créé la Matrice, programme de simulation qui donne l’impression aux êtres humains de vivre la vie de la fin du XXème siècle. Mais certains humains ont réussi à sortir de la Matrice et mènent la rébellion contre les machines depuis leur base de Zion, cachée au fond des entrailles de la Terre. Les rebelles se déplacent sous terre dans des vaisseaux dont l’un est le Nebuchadnezzar, commandé par Morpheus. Les rebelles peuvent entrer et sortir de la Matrix à leur guise au moyen du réseau téléphonique filaire.

Présentation des trois personnages

Dans le monde de Zion, une prophétie promet l’émergence d’un Messie (l’Elu) qui sauvera le monde des humains dans son combat avec les machines. Cet homme est Thomas Anderson, informaticien et hacker de génie connu sous le nom de Neo, le héros de la trilogie, le Récipiendaire qui deviendra l’Initié, puis le Compagnon et enfin le Maître.

Celui qui joue le rôle du Parrain, du “vieux Maître”, est Morpheus, lui aussi hacker de génie, qui est convaincu que Neo est l’Elu de la prophétie et qui se battra pour convaincre Neo et les autres résistants de ses convictions quasi religieuses. Il est aussi le capitaine du vaisseau Nebuchadnezzar, rattaché à la flotte de Zion.

Enfin, pour équilibrer l’équation, il fallait une femme, Trinity, elle aussi hacker de génie, qui ira chercher Neo dans la Matrice, le convainc de prendre le chemin de la résistance et l’accompagnera jusqu’à la porte de l’Illumination finale, en flirtant à plusieurs reprises entre la vie et la mort.